Mettons l’écologie en tête !

Le Président Macron vient de nommer un Premier Ministre de droite à la tête d'un gouvernement libéral. La nomination de Nicolas Hulot ouvre des possibles, mais sa capacité d'action dépendra du nombre de voix exprimées en faveur de l'écologie et la présence d'un groupe Vert à l'assemblée.

Communiqué suite aux résultats 1er tour

Je remercie toutes les électrices et tous les électeurs de la 10ème circonscription de la Haute-Garonne qui ont choisi notre bulletin de vote. Ils nous ont fait confiance et ont voulu par là marquer leur attachement aux valeurs de l'écologie et de la solidarité. Le fort taux d'abstention prouve que le débat démocratique a été écrasé par des votes de calcul depuis l’élection présidentielle. L'inversion du calendrier dans une cinquième république à bout de souffle produit ses effets démobilisateurs. Avec un 1/3 des voix de moins de 50% des inscrits en faveur de son parti, soit 1/6 des inscrits, le Président de la République perd de la légitimité ... Voilà son premier échec ! Ce soir, il est sûr que les écologistes seront très faiblement représentés à l'Assemblée nationale. Pourtant, les sortants ont fait un travail formidable, classés comme les députés les plus assidus et les plus travailleurs. La France se prive d'une représentation de qualité à l'heure où les impacts du réchauffement climatique et les enjeux écologiques sont déterminants pour notre avenir et celui des générations futures. Il appartient maintenant aux candidats du second tour de prendre des engagements concrets en faveur de l'écologie. Les électeurs écologistes sauront prendre leur responsabilité et  choisir. Je ne peux que les inviter à prendre dès demain le chemin de l'action collective, car faute d'une représentation nationale l'écologie devra être défendue tous les jours pour préparer un autre avenir. Il ne fait aucun doute que nous ne pourrons pas attendre du pouvoir présidentiel l'organisation de transitions écologiques significatives vu qu’il nous prépare une société libérale, incompatible avec une société écologique ! Henri Arévalo

Lire la suite

Le message de fin de campagne du 1er tour !

Madame, Monsieur, Vous êtes convaincu que l'écologie est la vision actuelle qu'il convient de défendre. Je ne doute pas de votre soutien à notre candidature qui porte le Bien Vivre, le notre et celui des générations futures. Vous êtes sensible à l'écologie mais vous envisagez un vote pour un autre candidat, par fidélité à un idéal, par calcul « utile », ... mais vous restez dubitatif et vous hésitez ... Permettez-nous de tenter de vous convaincre ! Vous estimez qu'il faut soutenir le Président de la République. Il aura sa majorité, les sondages l'annoncent. Renforcer cette majorité est inutile, d'autant qu'ici, dans notre circonscription du Lauragais, son candidat est parachuté, et loin d'avoir fait la preuve de sa cohérence politique ... Ou alors, vous estimez être avant tout un électeur socialiste . Mais néanmoins vous considérez que la dérive libérale du Parti socialiste et sa responsabilité dans le déclin de la gauche sont insupportables. Ici, le candidat du PS, cadre historique et ancien ministre de Hollande, incarne totalement cette succession d'erreurs. Ou alors, vous appréciez l'insoumission de Jean-Luc Melenchon, expression de la colère de celles et ceux qui subissent au quotidien les dérives libérales mais, pour autant, son absence de clarté entre les deux tours, sa surenchère radicale et le culte de sa personnalité vous gênent. D'ailleurs, ici, la candidate n’a même plus place sur ses affiches ... Alors, je vous demande d'étudier avec attention notre candidature. Je suis expérimenté, un écologiste de longue date, un lanceur d'initiatives solidaires, intégré à ce territoire depuis de longues années, fidèles aux idéaux d'égalité, de solidarité et de fraternité. Notre candidature répond à la fois à ce triple besoin d'ouverture, de construction et de radicalité. Elle est claire, elle se situe dans une histoire, elle est en fait un bon compromis qui donne la force nécessaire pour représenter efficacement la population de notre circonscription. En votant pour nous, vous favoriserez une représentation de l'écologie à l'Assemblée nationale et, dans tous les cas votre voix ne sera pas perdue puisqu'elle renforcera le message de plus d'écologie et de solidarité. Sans élu-es écologistes, pas d'écologie. Alors dimanche sans hésitation, choisissez le bulletin vert, votez Henri Arévalo et Aurélie Trombetta.

Lire la suite

Participez

Recevez nos infos

Bienvenue dans l'équipe de campagne !
Suivez également la campagne sur et

Suivez-nous

Notre profession de foi …

Lire la suite

Notre lettre aux élu.e.s de la circonscription

Lire la suite

eelv.fr

Derrière le premier de cordée, la misère demeure une violation des droits humains fondamentaux

Lire la suite

Réunion PUBLIQUE Venez à la rencontre des candidats et de David CORMAND Secrétaire national d’EELV Mercredi 7 JUIN à 20H30 salle du Faubourg du Sers MONTGISCARD

Lire la suite

Mon interview Jeune Chambre économique de Toulouse

Lire la suite

eelv.fr

Violences contre les femmes – prévention, formation, réparation

Lire la suite

Bien vivre, à vous de décider !

Lire la suite

Lanceur d’Initiatives Solidaires

Lire la suite

eelv.fr

États généraux de l’alimentation : passons des mots aux actes

Lire la suite

Cinq bonnes raisons…

Lire la suite

Communiqué

Le barrage au Front national a fonctionné. On doit s'en réjouir. Toutefois, pointons la progression significative en nombre de voix du parti d'extrême droite. C'est une véritable catastrophe car il s'agit d'un vote d'adhésion à un projet d'exclusion, de repli, d'affrontement, particulièrement nocif pour la paix de notre pays et en Europe. Saluons dans la tradition républicaine, l'élection de notre nouveau Président mais notons que de toute évidence, il est élu avec une très faible adhésion à son projet, accumulant opportunément à son profit, au premier et au deuxième tour, des votes utiles pour faire barrage. Cette situation ne génère aucun espoir car ce soir plus qu'un rassemblement enthousiaste autour d'un président, nous avons une somme de déceptions, à gauche comme à droite, qui accroit les fractures et écarts entre plusieurs visions politiques pour l'avenir de notre pays. Cette élection ouvre une nouvelle période floue que seules les élections législatives permettront éventuellement de clarifier. La parole est donc de nouveau au peuple souverain car le résultat de ce soir n'est qu'un résultat intermédiaire. Après le vote par calcul, le vote utile à la République sera en juin le vote par conviction. Alors que les questions écologiques sont les questions majeures de ce début du 21 ième siècle, des questions qui engagent l'avenir de l'Humanité, l'écologie aura été d'une certaine manière la grande absente, puisque trop faiblement identifiée comme projet politique à part entière. Rien ne nous indique qu'Emmanuel Macron sera un président qui portera cette thématique comme priorité puisque aucun de ses six chantiers prioritaires ne l'intègre. Lors des élections de juin, les citoyens doivent envoyer un message fort et déterminé en faveur de l'écologie, pour que cet enjeu majeur devienne une des priorités du quinquennat qui s'ouvre. Pour ce faire, plus que jamais, l'écologie doit obtenir un maximum de voix et être représentée à l'Assemblée nationale, par d'authentiques écologistes. Dès demain, candidat à l'élection législative dans la dixième circonscription de Haute-Garonne, je ferai en sorte de convaincre que l'écologie doit être la priorité de notre pays et de l'Europe et qu'il y a totale incompatibilité entre des politiques économiques libérales et des politiques écologiques  dont l'ambition ne peut être qu'une réelle transformation de nos modes de vie, de production et de consommation. Henri Arévalo Membre du Bureau exécutif d'EELV, délégué aux acteurs économiques Candidat EELV, 10 ième circonscription HG

Lire la suite

eelv.fr

Soutien aux salarié·e·s de la filière hydroélectrique en France

Lire la suite

1er mai : « Inventer le droit du travail du 21ème siècle ! »

Lire la suite